L’aventure industrielle du Bassin débute en 1949 avec la découverte d’un gisement de pétrole dans le sol de Lacq, puis deux années plus tard, d’un gisement de gaz. En quelques années, un véritable complexe industriel va voir le jour, créé de toutes pièces.

C’est en 1957 que le Bassin de Lacq prend sa vocation industrielle avec la mise en production du gisement de gaz, l’un des plus importants d’Europe. A cette même époque, la ville de Mourenx surgit de terre afin de faire face à l’arrivée de milliers d’ouvriers.

Dès l’origine, la société exploitante du gisement de gaz a attiré l’attention des élus et des responsables socio-économiques sur l’épuisement prévisible de ce gisement et la nécessité d’engager les actions collectives permettant d’assurer la reconversion du Bassin.

Grâce à cette anticipation et à ces actions collectives développées depuis de nombreuses années, le Bassin industriel de Lacq a su diversifier ses activités et préserver les emplois.

Aujourd’hui, le Bassin de Lacq est composé de 4 plates-formes Seveso II et de 7 pôles industriels, générant 7600 emplois directs et indirects.